12 astuces pour améliorer la qualité de l'air chez vous - Blogue - PMT ROY

12 trucs pour améliorer la qualité de l’air dans la maison

26 août 2019
Croyez-le ou non, l’air est plus pollué dans certaines maisons que l’air extérieur en pleine ville! La faute en incombe souvent aux produits ménagers ou aux polluants présents dans le bois de vos meubles. Un air malsain peut affecter votre état de santé. Pour l’éviter, voici quelques trucs afin d’améliorer la qualité de l’air chez vous.

Particules fines, acariens, allergènes : nos maisons en sont remplies et il faut s’en méfier. Les allergènes et pesticides émis par les produits d’entretien peuvent causer des allergies ou vous rendre peu à peu asthmatiques. L’amiante et le radon, présents dans de nombreux matériaux, peuvent être cancérigènes. Améliorer la qualité de l’air vous préserve donc des risques de développer plusieurs maladies, en plus d’améliorer votre bien-être général.

1. Mesurez la qualité de l’air

Pour combattre l’air pollué, il faut d’abord prendre la mesure de l’air ambiant. Le mieux est de faire venir à la maison un conseiller environnemental qui procédera à une série de tests et fournira un résultat précis. Si vous n’en avez pas les moyens, vous pouvez vous procurer un kit d’analyse et faire vous-même les prélèvements que vous enverrez au laboratoire. Mieux, il existe aujourd’hui de nombreux appareils de mesure de qualité de l’air intérieur, notamment des objets connectés que vous pouvez déposer au milieu de la pièce et qui surveillent l’air de votre logement.

2. Faites la guerre à l’humidité

Le taux d’humidité a un impact sur la qualité de l’air intérieur. Pour mesurer ce taux, procurez-vous un hygromètre – un appareil peu dispendieux et très précis. Vous devriez toujours maintenir l’humidité de votre logis entre 30 % et 55 %. Pour limiter l’humidité, soyez précautionneux dans la salle de bain : fermez la porte chaque fois que vous vous douchez et faites fonctionner le ventilateur. Un déshumidificateur, un échangeur d’air ou un ventilateur récupérateur d’énergie peuvent aussi vous aider. Enfin, lors de vos prochaines rénovations, pourquoi ne pas installer des fenêtres écoénergétiques? Elles sont très efficaces pour maintenir un taux d’humidité normal.

3. Changez de produits d’entretien

La pollution intérieure peut provenir de vos produits d’entretien. Choisissez des produits plus sains pour la santé et l’environnement. En plus des boutiques spécialisées, les supermarchés regorgent aujourd’hui de produits bio et naturels. Aucun insecticide ne devrait être utilisé chez soi : installez plutôt de bonnes moustiquaires.

4. Ouvrez les fenêtres

Il faut aérer le plus possible : c’est le meilleur truc pour purifier l’air en tout temps. Comme c’est assez difficile en hiver, il faut le faire au maximum pendant les saisons plus clémentes. Si vous vivez dans une grande ville, évitez néanmoins les heures où la pollution extérieure est à son comble.

5. Utilisez systématiquement la hotte quand vous cuisinez

La cuisson des aliments est dommageable à la qualité de l’air parce qu’elle peut provoquer des émissions de composés organiques volatils (COV) qui sont parfois toxiques. La hotte devrait être utilisée chaque fois que vous cuisinez. Il est recommandé d’éviter le plus possible la friture, un mode de cuisson bien plus polluant que les autres.

6. Si vous faites des rénos, utilisez des matériaux non polluants

Des briques sans émission de COV, du plâtre à base de gypse, des plaques de plafond à faible impact environnemental, de l’enduit décoratif moins polluant, de la peinture mate sans solvants et bio : tous ces matériaux et produits sont aujourd’hui accessibles au rénovateur du dimanche. Avant d’entamer des travaux importants, pensez à nous donner un coup de fil pour modifier votre assurance habitation.

7. Ne fumez jamais à l’intérieur

Le tabac, il va sans dire, affecte durement la qualité de l’air et peut provoquer le cancer. Toute forme de fumée est également dommageable : il n’est pas recommandé d’allumer régulièrement des bougies ni de faire brûler de l’encens.

8. Surveillez vos plantes et vos animaux domestiques

Des allergènes sont régulièrement émis par les plantes, les insectes, les acariens ou les animaux domestiques. Informez-vous au sujet des plantes que vous achetez, et favorisez celles qui polluent moins.

Assurance habitation

Votre assurance habitation arrive bientôt à échéance?

Remplissez notre formulaire de soumission en ligne et obtenez rapidement votre prime.

9. Débarrassez-vous de la poussière le plus vite possible

La poussière contient des pollens ou des spores. Si vous les inhalez par mégarde lorsqu’ils sont en suspension dans l’air, ils peuvent être dommageables.

10. Choisissez consciencieusement vos meubles

Le mobilier émet des composés organiques volatils, alors achetez autant que possible ceux qui contiennent moins de substances nocives. De nombreuses marques rendent cette information disponible.

11. Comprenez comment la ventilation de votre logement fonctionne

De quels appareils disposez-vous? Où sont-ils installés? Comprenez-vous bien leur fonction? Savez-vous bien les utiliser? Voilà autant de questions auxquelles vous devriez savoir répondre. N’oubliez pas d’entretenir régulièrement votre système de ventilation.

12. Assurez-vous que vos appareils de chauffage fonctionnent bien

Faites-les réparer en cas de besoin. Le monoxyde de carbone (CO) qui se dégage d’appareils de production de chauffage défectueux peut être très nocif. En étant vigilant et en suivant ces quelques conseils, vous réussirez à améliorer l’air de votre demeure. Votre santé vous en sera reconnaissante!

 

Il est temps de penser à votre renouvellement d’assurance habitation? N’hésitez pas à nous contacter pour en discuter avec un de nos courtiers!